Anciens sites industriels : 1 école en zone à risque, 3 établissements "à surveiller" dans les Vosges

Publié le Vendredi 12 Janvier 2018

Diffusé ce jeudi 11 janvier sur France 2, l'enquête intitulée "Nos écoles empoisonnées" a fait grand bruit. Les journalistes d'"Envoyé Spécial" ont recensé près de 2 000 crèches, écoles, collèges, lycées ou établissements socio-éducatifs sensibles car construits sur d'anciens sites industriels susceptibles d'être contaminés par des polluants métalliques, des hydrocarbures ou des solvants chlorés ". Après diagnostic, quatre établissements vosgiens figurent dans cette liste.

1 établissement à risque, 3 à surveiller

L'un d'entre eux, l'école publique La Maix à Remiremont qui regroupe des sections maternelle et primaire se trouve sur une zone à risque (catégorie C : la plus élevée en terme de risque, A étant sans danger).

D'après l'enquête de nos confrères de France Télévisions, " les risques pour les enfants exposés (via ingestion ou inhalation) consistent en des 'altérations possibles des gènes' ou 'des maladies chroniques' alerte Annie Lévy-Mozziconacci, médecin à Marseille. "

Les trois autres sont sur des sites "à surveiller" (catégorie B) : il s'agit de l'école publique d'Ambrail (maternelle et primaire) et de l'école élémentaire d'application Louis Pergaud (section maternelle non concernée) toujours à Epinal ainsi que l'Institut médico-éducatif Turbulences à Saint-Dié.

SEULEMENT 2% DES éTABLISSEMENTS DIAGNOSTIQUés

Cependant ce recensement n'est pas exhaustif puisque seuls 1 248 établissements français ont fait l'objet d'un diagnostic complet sur plus de 66 000...

Retrouvez l'intégralité du reportage d'Envoyé Spécial, la carte des établissements à risque et la liste de ceux qui ont été diagnostiqués.

Nicolas Brédard

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire