Ecole morte à Grand ce mercredi

Publié le Mercredi 7 Février 2018

Nouvelle opération " école morte " ce mercredi matin à Grand où une trentaine de parents d'élèves, habitants de la commune et élus du secteur (maires et conseillers municipaux de Grand, Aillianville, Avranville, Brechainville et Trampot) ont occupé, pour la 3ème fois, les locaux de la cantine de l'école de Grand. 

Ils protestent contre la suppression d'un poste d'enseignant. L'école compte aujourd'hui trois classes à deux ou trois niveaux (maternelles - CP/CE1- CE2-CM1-CM2). 

Si l'un des trois postes d'enseignants est supprimé à la rentrée prochaine, les deux classes restantes passeront à quatre niveaux chacune pour un effectif constant de 49 élèves. Des effectifs qui devraient d'ailleurs augmenter dans les prochaines années selon les prévisions. Une aberration donc pour les parents qui ne décolèrent pas et attendent impatiemment les conclusions du comité technique paritaire qui se tiendra ce jeudi à Epinal. Une pétition a déjà été envoyée à l'Inspection Académique. 

Les actions de protestation se multiplient dans le département. Ce matin, les parents d'élèves de l'école d'Arches ont défilé dans les rues de la commune. Ce mercredi après-midi, un rassemblement est également prévu devant la mairie de Vittel.

Et enfin, hier soir, les parents d'élèves ont manifesté à Gignéville, où les élus de la communauté de communes les Vosges Côté Sud Ouest étaient réunis en bureau, pour protester contre la suppression de 5 postes dans le secteur. Nous y reviendrons plus longuement dans notre journal à 18h.

(photos : Angélique SOYER)

Anne DIDIER

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire