Vittel : Nestlé Waters encore accusé d'assécher la nappe phréatique

Publié le Mardi 20 Mars 2018

C'est un sujet dont on n'a pas fini de parler, il avait d'ailleurs fait l'objet d'un reportage sur notre antenne en 2016, le site d'information Mediapart évoquait, début mars, l'exploitation commerciale de l'eau minérale de Vittel, précisant que la nappe phréatique était en voie d’épuisement : " la multinationale suisse continue de l’exploiter pour commercialiser l’eau minérale Vittel Bonne Source. La justice enquête sur un cas potentiel de conflit d’intérêts qui aurait favorisé Nestlé aux dépens de la population locale ".

Aujourd'hui, c'est l'association France Nature Environnement qui accuse Nestlé Waters d'assécher les nappes de Vittel sur fond de conflit d'intérêt : " le géant international Nestlé Waters s’est approprié la ressource locale pour commercialiser de l’eau en bouteille, exportée en Allemagne. Au risque d’épuiser la nappe et au détriment des populations locales ". Même son de cloche donc que Mediapart.

Un déficit d'1 million de m3

 

Dans un communiqué, l'association parle même de scandale social et environnemental : " Nestlé Waters, propriétaire de 10 marques d’eau en bouteille en France et en Belgique, surexploite sans vergogne une nappe d’eau souterraine au détriment des populations locales en France, à Vittel. Depuis près de 30 ans, la nappe dans laquelle prélève la multinationale présente un déficit chronique annuel d’environ 1 million de m3… Soit la quantité d’eau que Nestlé Waters est autorisé à prélever, par le Préfet. Et le niveau de la nappe a déjà baissé de 10 mètres. Il sera bien entendu très difficile de faire remonter le niveau de cette eau souterraine, compte-tenu des conditions géologiques locales, mais surtout de la nonvolonté des pouvoirs publics de poser des limites à Nestlé Waters ".

Greenwashing

Dans ce même communiqué, France Nature Environnement évoque la conscience environnementale de la société qui contribue à replanter des arbres en Amazonie : " Planter des arbres en Amazonie tout en asséchant les nappes d’eau en France est écologiquement irresponsable. Cela s’appelle « faire du greenwashing », se donner bonne conscience. Quatre associations locales (Vosges Nature Environnement, Oiseaux Nature, ASVPP2, UFC Que Choisir 88) se battent depuis plus d’un an pour dénoncer ce choix dicté par le chantage économique ".

Enfin, l'association rappelle que la journée mondiale de l’eau se tiendra le 22 mars. L'occasion d'éveiller les consciences ?

Anthony Sap

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire