237 chênes du Grand Est utilisés pour la reconstruction de la flèche de Notre-Dame de Paris

Publié le Vendredi 26 Mars 2021

Son incendie en avril 2019 avait provoqué une vive émotion et déclenché un mouvement de générosité notamment de la part des professionnels de la construction dont les organisations professionnelles de la filière forêt-bois. Les nombreux opérateurs regroupés au sein de France Bois Forêt se sont organisés à travers la France pour identifier et fournir gracieusement les chênes nécessaires à la reconstruction de la flèche, du transept et de ses travées adjacentes.

Ainsi, sur les 1 000 chênes nécessaires, 237 dont 176 issus de forêts publiques, ont été offerts par des donateurs du Grand Est ce qui fait de la région le plus contributeur de ce chantier. Aucun arbre n'est originaire des Vosges, ceux ci proviennent essentiellement d'Alsace mais aussi de Meurthe-et-Moselle et de Meuse. Ils ont été sélectionnés en janvier et février 2021 et ont été choisis pour leur taille bien sûr et surtout leur rectitude.

Récoltés durant ce mois de mars 2021, avant leur montée en sève et sciés, les bois vont être entreposés entre 12 et 18 mois pour atteindre un taux d'humidité de moins de 30% avant d'être utilisés, secs, par les charpentiers, comme Viollet-le-Duc l'avait fait au XIXème siècle afin d'éviter toute déformation.

Photo : Creative Commons CC BY-SA 2.0 Julian Fong

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire