4 personnes interpellées dans une affaire de braquage datant de mars à Saint-Dié

Publié le Mercredi 12 Octobre 2022

Les faits remontent au 14 mars dernier, vers 20h, des individus pénétraient dans un supermarché situé Avenue de Verdun à Saint-Dié-des-Vosges, par la porte de service, après l’heure de fermeture. Ils menaçaient avec une arme de poing la femme de ménage qui travaillait seule sur le site. Elle sera violentée, ligotée et bâillonnée. Les malfaiteurs fouillaient alors le local et dérobaient un tiroir métallique renfermant de la monnaie. Ils s’emparaient également de 120 euros en numéraire appartenant à la femme de ménage.

Les investigations techniques et génétiques permettaient d’orienter l’enquête vers des suspects parisiens et déodatiens.

Et l'on apprend aujourd'hui, à travers un communiqué du Parquet d'Epinal, que 4 personnes ont été interpellées simultanément et sans incident le 4 octobre avec le concours de l’Office central de lutte contre le crime organisé, de la BRI Nationale et le soutien de la Direction territoriale de la police judiciaire de Rouen et du SPJ Bayonne.

Le véhicule Opel Zafira avec des jantes caractéristiques utilisé pour la commission des faits était retrouvé entre les mains d’un gardé à vue. A son domicile étaient également découverts 2 kg de pièces de monnaie. Une autre somme d’argent était saisie chez un autre gardé à vue. Les investigations permettaient d’établir leurs participations respectives.

Les 4 mis en cause ont été écroués le 7 octobre à l’issue de leur garde à vue respective et présentés à la magistrate instructrice du Tribunal judiciaire d’Épinal le 10 octobre. Ils ont été mis en examen pour vol avec arme en bande organisée, détention et séquestration d’un otage en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime. 

« Il est important de souligner le travail remarquable des enquêteurs de la Police Judiciaire dans ce dossier, leur mobilisation sans faille tant sur plan humain qu'organisationnel. Ce dossier illustre une nouvelle fois l'efficacité d'un service de Police Judiciaire dédié à compétence élargie, pour permettre de traiter des dossiers complexes » précise également le Procureur de la République dans ce communiqué.

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire