Affaire Sébastien Raoult : "un conflit de loyauté"

Publié le Samedi 27 Août 2022

La défense de Sébastien Raoult a obtenu une audience ce vendredi 26 août au tribunal adminitratif de Paris, "une séance qui a été très riche en débats et en échanges" pour son père Paul Raoult, "une avance par rapport au mutisme qui présidait jusqu'à maintenant".

Accusé de cybercriminalité par la justice américaine - le FBI lui reproche de faire partie du groupe de hackers Shiny Hunters qui a dérobé des données informatiques à de grandes multinationales - le Spinalien de 21 ans est détenu depuis bientôt 3 mois dans une prison de Rabat au Maroc. Les Etats-Unis ont demandé son extradition outre-atlantique où il risque une peine de 116 ans de prison.

Ce vendredi au tribunal administratif de Paris, les défenseurs du jeune homme ont eu confirmation qu'"il y a bien eu une enquête en France pour les Américains", ce qu'a toujours démenti le ministre français de la Justice. Son avocat Maître Philippe Ohayon a demandé l'accès aux pièces du dossier prouvant l'existence d'une telle enquête, ce qui permettrait de demander l'extradition de Sébastien Raoult vers notre pays et non les USA. La réponse du tribunal administratif de Paris est attendue en milieu de semaine prochaine.

Mais le problème relève semble-t-il aujourd'hui d'"un conflit de loyauté" : le ministère de la justice doit-il être loyal envers les Etats-Unis en leur laissant le soin du procès (la plupart des entreprises volées sont américaines) ou envers un ressortissant français au risque de se brouiller avec la diplomatie américaine ?

N. Brédard

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire