Ambulanciers en grève à Bruyères

Publié le Mardi 8 Juin 2021

Depuis ce lundi, la moitié des salariés, une dizaine, des Ambulances Bruyères Canton sont en grêve à l'appel de leurs représentants syndicaux de la CFDT.

Le 28 mai dernier, avec l'accord de la majorité du personnel", les représentants des salariés ont fait connaître à leur direction plusieurs revendications, certaines de longue date : la fin d'un "turn-over incessant des salariés", la fin du 80% de garde de nuit, week-ends et jours fériés compris ou encore la réduction des pauses journalières non payées "mais surtout imposées (...) à des heures hors repas" et plus généralement une meilleure reconnaissance de leur métier et une revalorisation salariale.

Des revendications que la direction a entendu mais cette dernière souhaite attendre la tenue des élections du comité social et économique unique de l'unité économique qui regroupe ABC à Bruyères et 5 autres sociétés d'ambulances à travers le département. Cette unité économique a été récemment créée à la demande de la CFDT pour rassembler les 6 sociétés - qui restent indépendantes - car elles sont co-gérées par les trois mêmes personnes.

L'une d'entre elles Margaux Munier nous a expliqué par téléphone que la direction avait trouvé logique cette demande de regroupement et ne comprend pas dès lors la volonté de la CFDT de négocier pour le seul site de Bruyères avant la tenue de ces élections.

Des élections qui devaient initialement avoir lieu le 24 juin et le 8 juillet mais ont été repoussées en raison d'un désaccord sur le protocole électoral. La direction souhaitait créer deux collèges (un pour les ouvriers et employés, un pour les cadres), la CFDT voulait un collège unique et a refusé le protocole, accepté par ailleurs par l'autre syndicat FO. L'inspection du travail doit trancher...

La cogérante nous a par ailleurs confirmé qu'une revalorisation salariale a déjà été effectuée ces derniers mois avec le versement d'une prime exceptionnelle de pouvoir d'achat fin 2020 et une hausse du taux horaire de 3% depuis le 1er janvier dernier.

N. Brédard

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire