La CGT demande le retour du train à Gérardmer

Publié le Mardi 8 Mars 2022

Alors que la Communauté de communes Gérardmer Hautes-Vosges souhaite lancer un schéma des mobilités douces et que depuis quelques années, le projet de voie verte de la Vallée de la Vologne est à l'étude, le syndicat CGT Cheminots de Saint-Dié-des-Vosges et environs souhaiterait que dans le même temps, le train fasse son retour à Gérardmer :

« Depuis 1988 l'association TG2V milite pour la réouverture de la ligne de Gérardmer. Aujourd'hui les contextes climatiques, énergétiques, sociétaux, de plus en plus pressants, remettent le mode ferroviaire au centre des moyens à développer pour apporter une réponse à ces enjeux.

Le contexte géographique, économique, touristique du bassin de vie de Gérardmer pose la question des réseaux de transports nécessaires aux besoins des populations et aux besoins des activités à l'échelle du massif vosgien. A l'instar de la structuration des réseaux suisse et allemand, les moyens techniques et l'innovation permettent aujourd'hui l'attractivité et l'efficacité du transport collectif.

Le retour du train à Gérardmer doit être reconsidéré le plus rapidement possible, notamment à l'échelle de la Région Grand Est. Si la mobilité douce a toute sa place dans les choix de déplacements et dans la qualité de vie notamment à Gérardmer, elle ne doit pas hypothéquer la réactivation d'un mode de transport apte à répondre aux flux importants de déplacements du quotidien et ceux dus aux activités touristiques du massif. De plus la réactivation de cette infrastructure entre dans le cadre du développement de la ligne Epinal / Saint-Dié-des-Vosges / Strasbourg.

(...) C'est pourquoi nous souhaitons que cette question de la réouverture de la ligne de Gérardmer soit intégrée au sein du débat sur les mobilités douces. Selon nous la question ferroviaire n'est pas à opposer à la mobilité douce, celles-ci étant complémentaires ».

Anthony Sap

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire