Ceram Industrie crée sa base logistique dans les anciennes papeteries du Souche

Publié le Samedi 28 Novembre 2020

C'est un projet qui marque le début de la reconquête économique de la friche des papeteries du Souche à Anould. L'usine a fermé en 2012, le site couvre plus de 30 hectares. Le groupe Ceram Industrie, dans la commune de Wisembach près de Saint-Dié-des-Vosges, spécialisé dans la fabrication de carrelage pour de grandes marques de bricolage (son activité représente 3% du marché national) a choisi d'installer une de ses plateformes logistiques de stockage sur cet ancien site industriel.

Un projet qui s'est concrétisé grâce aux soutien et à l'impulsion des décideurs politiques : la communauté d'agglomération de Saint-Dié-des-Vosges, présidée par David Valence, le député de la circonscription Gérard Cherpion et la commune d'Anould.

Cette base logistique débutera son activité dès ce lundi et verra arriver les premières palettes de carrelage, avec une montée en puissance progressive et des créations d'emplois à la clef dont le nombre reste à définir. Sur le site du Souche, Ceram Industrie va aussi développer le click and collect, pour une préparation des commandes au détail pour chaque client de ses magasins partenaires. Ceram Industrie conçoit les carrelages dans les Vosges, sous-traite la fabrication en Espagne et en Italie, expédie 250 palettes de carrelages chaque jour et livre 400 points de vente en France. Avec cette plateforme à Anould, Ceram Industrie rapatrie une grande partie de ses stocks sur un site régional, géographiquement bien situé pour approvisionner les grandes enseignes en France mais aussi pour se positionner pour l'export en Europe.

Cette reprise d'activité signe un nouveau départ pour la friche des anciennes papeteries du Souche, friche qui poursuit sa requalification via une convention liant la communauté d'agglomération de Saint-Dié et l'Établissement Public Foncier de Lorraine, avec plusieurs étapes de démolition de bâtiments et de dépollution du site. L'emprise foncière traversé par la Meurthe se partage entre la rive gauche, réservée à des projets privés, et la rive droite pour des projets publics dont un en cours, qui devrait être présenté au premier trimestre 2021 et qui concernera la création d'un pôle de formation dédié aux métiers de la sécurité.

Reportage à suivre prochainement.

Marie-Danièle Rogovitz

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire