Démangeaisons importantes: la faute aux chenilles processionnaires du chêne

Publié le Mercredi 23 Juin 2021

Elles sont des milliers et s’enroulent comme un boa autour du tronc !

Depuis quelques années, en milieu forestier ou en zone urbaine, le département des Vosges connaît une prolifération exponentielle de chenilles processionnaires du chêne dont le poil, transporté par le vent est particulièrement urticant. Personne n’est à l’abri que ce soit en milieu forestier ou urbain.

 

Le pic a cependant été atteint l’an passé, et à l’Office National des Forêts on dénombre en ce moment 5 fois moins de chenilles processionnaires du chêne. Mais avec la météo et les poils des chenilles qui ont nidifié en 2020 font que beaucoup de personnes se plaignent en ce moment de démangeaisons importantes.

Envahis par les lépidoptères, les chênes déjà bien fragilisés par la sécheresse et les canicules de ces dernières années ont une espérance de vie qui n’excède généralement pas 4 à 5 ans.

Reportage dans notre journal de ce mercredi 18h.

Th. Lasson

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire