Grand Est : 1/3 des jeunes de la région vivent en zone rurale, contre 2/3 dans les Vosges !

Publié le Mercredi 19 Janvier 2022

L'Insee vient de publier des chiffres dévoilant le parcours d'enfants et de jeunes âgés de 3 à 24 ans qui grandissent en zone rurale dans le Grand Est. Ces derniers représentent un tiers des jeunes dans la région. Les conclusions de cette étude* démontrent que, à partir de 18 ans, une part importante de ce public se dirige vers des zones plus urbaines.

Dans le Grand Est, on compte 1 436 000 jeunes de 3 à 24 ans. Parmi eux, 525 000 soit 37% vivent en zone rurale. Globalement, la proportion de jeunes vivant à l'écart des villes est plus importante en deçà de 18 ans et plus faible au delà, car les jeunes adultes ont tendance à regagner les pôles urbains pour faire leurs études.

Une proportion bien plus élevée dans les Vosges

Dans les Vosges, les jeunes se répartissent comme suit : 68,7% des 3-17 ans vivent en zone rurale, pour 57,1% des 18-24 ans. Ces chiffres placent le département en troisième position des territoires où les jeunes sont les plus nombreux à vivre à la campagne (après la Meuse et la Haute-Marne). En revanche, c'est en Alsace que cette proportion est la moins élevée.

Plus de km pour se rendre à l'école et plus d'apprentissage en zone rurale

D'autres chiffres sont dévoilés par cette étude, à savoir : le nombre de kilomètres moyens qu'il faut aux élèves pour se rendre dans leurs établissements scolaires. En toute logique, cette distance est exponentielle en fonction du degré d'étude. Il faut en effet en moyenne 6 km aux élèves pour gagner l'école élémentaire en milieux rural (contre 5 km en milieu urbain), 8 km pour aller au collège (toujours contre 5 km en ville) et 18 km pour se rendre au lycée (contre 8 km à peine en milieu urbain).

Enfin, l'étude met en avant les chiffres de l'apprentissage chez les jeunes, un cursus qui concerne 10% des jeunes de 16 à 24 ans dans le Grand Est, soit 35 200 jeunes. En milieu rural ce chiffre atteint plutôt 14%, contre 9% des jeunes scolarisés en milieu urbain.

*Étude menée sur la population du Grand Est en 2018.

Image libre de droit

Anaïs Gall

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire