L’intersyndicale s’alliera aux forces progressistes pour une grande manifestation samedi

Publié le Jeudi 3 Décembre 2020

C’est en tous cas ce que promettent les syndicats vosgiens CGT, FO, FSU et Solidaires qui  répondront à l’appel à manifester lancé par les forces progressistes du département, ce samedi 5 décembre à 15h devant la préfecture.

Un rassemblement pour dénoncer les travers de la politique actuelle du gouvernement, selon l’intersyndicale. Cette dernière appelle les Vosgiens à se mobiliser pour différents motifs : l’arrêt de l’état d’urgence et des mesures d’exception, pour le retrait de la proposition de loi sur « la sécurité globale », pour l’abandon définitif des réformes de l’assurance chômage et de la retraite par points mais également pour l’augmentation des salaires, des retraites et des minimas sociaux.

Dans un communiqué de presse, l’intersyndicale exprime son mécontentement :

« La crise économique produit des dégâts considérables, des milliers d'emplois sont détruits, des salariés tombent dans la précarité. Un million de personnes supplémentaires tombent dans la pauvreté. Le gouvernement continue à dérouler son programme antisocial, à puiser dans les caisses de notre sécurité sociale pour abonder celle du patronat.

Il a su trouver des milliards dans les caisses de l'État pour permettre aux plus grandes entreprises de continuer à rémunérer leurs actionnaires. Et alors que nos services publics, tout comme l'hôpital public, ont besoin d'investissements urgents, en termes de personnels, de moyens, le projet de loi de finances et de financements de la sécurité sociale prévoit de nouvelles coupes budgétaires !

Au lieu de répondre aux urgences sociales, le gouvernement poursuit sa dérive autoritaire : état d'urgence permanent, régressions sociales sur ordonnances, et la loi de sécurité globale qui est une atteinte aux libertés fondamentales remettant en cause la liberté de la presse, et donnant des pouvoirs supplémentaires aux polices municipales et aux agences privées de sécurité.

Le gouvernement veut empêcher toute contestation de sa politique libérale rejetée par la population. Face à une politique entièrement dirigée contre nos droits et nos libertés, la riposte du monde du travail est nécessaire. L'histoire de notre pays montre que la conquête de libertés publiques et des droits sociaux sont intimement liés. »

Le rendez-vous est donc donné samedi 5 décembre, dès 15h sur la Place Foch, en face de la Préfecture des Vosges à Épinal.

Photo de nos archives.

Anaïs Gall

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire