Les librairies indépendantes veulent se battre pour rester ouvertes

Publié le Jeudi 29 Octobre 2020

Le Syndicat de la librairie française, avec le soutien de l'ensemble des acteurs du livre, se prépare à défendre le statut des librairies indépendantes comme magasins de première nécessité. Une initiative soutenue par l'association Libraires de l'Est.

Ce dernier, a relayé le communiqué adressé par le syndicat :

« À l’heure où les salles de spectacle, les musées, les centres d’art et les cinémas vont être malheureusement contraints de nouveau à la fermeture, l’ouverture des librairies permettrait de maintenir un accès à la lecture et à la culture dans des conditions sanitaires sécurisées.

En mars dernier, l’absence de masques, de gel, de protocole sanitaire ou encore d’habitudes de comportement face à ce virus ne permettaient pas d’accueillir le public en librairie en toute sécurité. La situation n’ayant rien de comparable aujourd’hui, nous avons la possibilité, grâce à la lecture, de garder l’esprit et les yeux ouverts alors que nous allons devoir nous fermer aux autres.

Le retour massif des lecteurs en librairie à l’issue du premier confinement a illustré cette soif de lecture et cette volonté de défendre nos lieux de vie et de culture au cœur des villes. Sachons l’entendre.

Sachons également mesurer l’impact de la fermeture des librairies à quelques jours de l’attribution des grands prix d’automne. A ce titre, nous remercions chaleureusement l’Académie Goncourt pour son choix de reporter la remise du prix en attendant la réouverture des librairies. C’est un choix fort et symbolique. Nous demandons aux jurys des autres grands prix de prendre la même décision.

Enfin, comme au printemps, la fermeture des librairies est, à quelques semaines de Noël, un incroyable cadeau offert à Amazon. Tout le monde connaît maintenant les pratiques de prédation de cette multinationale sur le plan fiscal, social, économique, environnemental ou culturel. Amazon peut-il continuer de vendre des livres quand les librairies sont à l’arrêt ? »

Anaïs Gall (avec le communiqué)

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire