La mort de Timéo, 4 ans, par surdosage de médicament prochainement jugée à Nancy

Publié le Mardi 12 Octobre 2021

Le drame date d'avril 2015. Le petit garçon, qui habitait Saint-Dié-des-Vosges, avait 4 ans (ci-dessus notre dernier reportage, réalisé en 2017). Admis à l'hôpital pour enfants de Nancy Brabois parce qu'il boitait et avait de la fièvre, Timéo décèdera une vingtaine de jours plus tard d'un arrêt cardiaque causé par l'administration à deux reprises d'une dose seize fois trop élevée de colchicine, un anti-inflammatoire, 8 mg par jour au lieu de 0,5 mg par jour !

Une série de manquements qui selon nos confrères de Vosges matin et après six ans d'enquête menée par SRPJ (service de police judiciaire de Nancy) seront jugés dans les prochains mois par le tribunal correctionnel de Nancy (à une date inconnue à ce jour). Comparaîtront pour homicide involontaire le CHRU de Nancy en tant que personne morale, une cardiologue, un médecion chef de service ainsi qu'un infirmière.

Les parents de Timéo, les Vosgiens Elodie Gaire et Julien Thuret, sont défendus par les avocats spinaliens Gérard Welzer et Rémi Stephan. La cardiologue sera défendue par l'avocat nancéen Frédéric Berna.

Ludovic Bisilliat, photo d'archive

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire