Nestlé Waters demande à nouveau la réduction de ses prélèvements dans la nappe GTI

Publié le Vendredi 18 Mars 2022

Nestlé Waters a annoncé de jeudi vouloir déposer prochainement une nouvelle demande d’abaissement de ses prélèvements d’eau dans la nappe des Grès du Trias Inférieur pour passer de 500 000m3 à 200 000m3 par an, afin d'accélérer le retour à l’équilibre de cette nappe GTI. La multinationale suisse avait déjà demandé et obtenu de réduire ses prélèvements en 2021.

Sophie Dubois, directrice générale de Nestlé Waters France explique : "Nous sommes résolus à contribuer au retour à l’équilibre de la nappe des GTI prévu à horizon 2027, voire plus tôt dans la mesure du possible. Nous continuerons à mettre en œuvre et soutenir toutes les initiatives qui peuvent y concourir. Avec cette nouvelle initiative, nous aurons réduit notre autorisation de prélèvement maximale sur cette nappe de 80% en l’espace de 3 ans".

Par ailleurs, Nestlé Waters annonce la mise en place d’un dispositif de recyclage des eaux industrielles permettant l’économie de prélèvement dans la nappe GTI de 65 000 m3 d’eau par an via le système "Water ReUse". Celui permet de "récupérer l’eau utilisée à différentes phases des activités d’embouteillage de l’eau minérale naturelle pour qu’elle vive une seconde vie en tant qu’eau industrielle sur le site". Montant de l'investissement : 2,1 millions d’euros.

Enfin et toujours dans le cadre du protocole d’engagement volontaire signé à l’automne 2020 avec les autres utilisateurs de la nappe GTI, Nestlé Waters assure poursuivre ses échanges avec la Commune de Vittel afin de céder gratuitement deux captages d'eau, Suriauville IV et Gallien situés sur une des autres nappes du territoire ne présentant pas de déficit, ceci afin de "diminuer la pression des prélèvements totaux des différents acteurs sur la nappe des GTI".

Des annonces qui interviennent à quelques jours de la Journée Mondiale de l'eau mardi 22 mars déclinée localement par le Collectif Eau 88 et L’eau qui mord qui se mobilisent régulièrement pour interpeller le grand public et demander des comptes à Nestlé Waters. Le programme de cette journée :

  • rendez-vous à 13h30 sur le parking Bonne source, rue Saint-Nicolas
  • 14h à 17h à Vittel : déambulation à la découverte de la face cachée de Nestlé, de l'envers du paysage thermal mythique : friches, décharges... (sic)
  • 20h à 22 h à Contrexéville / Espace Andrée Chedid (entrée libre) :  réunion publique en présence de Mathilde Panot députée LFI (La France Insoumise), présidente de la Commission d’enquête sur la mainmise des intérêts privés sur l’eau ainsi que des représentant.e.s de plusieurs luttes impactées par la question de l'eau dans les Vosges (embouteillage Vittel, papeteries de Golbey, Etival,  entreprises textiles des Hautes Vosges , bassin d'eaux vives Epinal, circuit automobile Mirecourt , neige artificielle...).

N. Brédard (avec communiqués)

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire