Papeterie du Souche à Anould : lancement des travaux de réhabilitation

Publié le Lundi 10 Mai 2021

La friche industrielle s’étend sur près de 20 hectares dont 31 000 m2 de bâtis répartis sur une dizaine de bâtiments… à Anould, entre Saint-Dié-des-Vosges et Fraize, la Papeterie du Souche entame sa troisième vie : les travaux préparatoires menés par l'Etablissement public foncier Grand Est ont fait l’objet vendredi dernier d’une visite de terrain.

Jusqu’à 850 salariés


Troisième vie car la papeterie construite en 1875 et qui a employé jusqu’à 850
personnes, a fait l’objet en 2007 d’un dépôt de bilan avant d’être reprise par 106 de ses salariés (société Souche Papers).
Une aventure coopérative qui se termina en 2010, après un redressement judiciaire puis une liquidation. En septembre 2012, le site fut définitivement fermé… jusqu’à tout récemment, à la faveur d’un projet de réhabilitation porté par la communauté d’agglomération de Saint-Dié.

Sur la rive gauche du site s’installeront  des partenaires privés : la logistique de l’entreprise Ceram industrie (revoir notre reportage de novembre dernier), une société d’ambulances, un magasin de bricolage et un atelier de boucherie.
Sur la rive droite, d’autres projets sont en cours de développement avec et par la communauté d’agglomération.

Plus de 10 millions de travaux


Le budget global des travaux de réhabilitation du site est de 10,15 millions d’euros (HT). Ils dureront jusqu’en début d’année prochaine. La première phase, en cours donc, porte sur du désamiantage, du curage, des déconstructions de bâtiments partielles (magasins généraux et Saint-Louis) ou complètes (chaufferie, pavillon et ses annexes), du confortement de la partie dite cathédrale du bâtiment ‘‘coucheuses’’ et le maintien du toit couvert des deux avoisinants.

Ludovic Bisilliat (avec communqué), photos DR







Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire