Pascal Corradini jugé en commission disciplinaire ce vendredi

Publié le Jeudi 12 Mai 2022

Enseignant à l'IUT Epinal-Hubert Curien, Pascal Corradini est convoqué pour être jugé en commission disciplinaire ce vendredi 13 mai. Pour rappel, il avait déjà été convoqué le 2 février dernier par la direction des ressources humaines de l'université qui lui reprochait notamment de ne pas avoir porté de masque lors de soutenances de projets et d'avoir autorisé ses étudiants à en faire de même s'ils le souhaitaient. En amont de sa commission ce vendredi, il publie un communiqué : 

Communiqué :

Dans ce communiqué de presse, je m’exprime en mon nom personnel, et non au nom de l’institution dont je fais partie. J’ai été convoqué le 2 février 2022 au titre de différents griefs, notamment, en raison du masque que je n’avais pas porté, durant les soutenances de projets de mes étudiants. Je l’ai également été pour avoir attribué la note de 20/20 à tous mes étudiants en janvier 2022, dans le but de dénoncer ce que je considère comme une forme de maltraitance générée par le système de notation actuel et affirmer que d’autres pédagogies peuvent être mises en place.

Sur la question du port du masque, j’assume mes responsabilités, mais n’ai, à aucun moment, mis en danger l’un ou l’autre de mes étudiants ou de mes collègues. Il est démontré scientifiquement que le port du masque entraîne une augmentation de CO2 sous le masque, potentiellement dangereuse pour la santé, tant physique que psychologique. Actuellement, il est également constaté que les tentatives de suicide ont augmenté de 300 % chez les jeunes ... Ce sont ces éléments qui m’ont alerté.
S’agissant de la notation appliquée, j’ai seulement souhaité provoquer un débat pour élargir les items retenus aux fins d’évaluation des étudiants...

Progressivement, ma pédagogie fût plus vivante, davantage tournée vers l’extérieur, (artisans et entreprises locales, monde associatif ..), orientée vers la coopération et la créativité. Puis, de façon naturelle, j’ai constaté une curiosité et une motivation accrue chez mes étudiants, une nette amélioration de leur confiance en soi, autonomie, responsabilité ...ce qui m’a conforté dans ma démarche....

Le 13 mai, assisté de mon avocat, Maître Catherine Faivre, je prendrai évidemment mes responsabilités et expliquerai en quoi ma démarche vise à favoriser l’épanouissement des étudiants et le dialogue au sein de l’Université. Un dialogue si essentiel, redonnant la liberté à chacun, en respect de l’autre, et donnant assurément des fruits pour un futur meilleur !

L. Buchler

Photo : FB P. Corradini

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire