Phase de décompression pour les centres vaccinaux

Publié le Vendredi 4 Mars 2022

Les lignes de vaccinations sont pratiquement désertes depuis quelques jours. Les centres permanents de Vittel et Gérardmer ont fermés et les autres vont suivre le même chemin dans un mois ou deux. La charge de travail sera reportée sur la médecine de ville. Mais en attendant arrive d’ici lundi le Nuvaxovid le vaccin du laboratoire Novavax qui n’utilise pas d’ARN messager et que certains attendaient. Il sera réservé aux intolérants à l’ARN ou au réfractaire et surtout aux primo-vaccinés de plus de 18 ans. Deux injections seront nécessaires, elles seront administrées uniquement dans les centres.

Sachant que 80 % de la population vosgienne dispose aujourd'hui d'un schéma vaccinal complet. Cependant l’ARS, l'Agence Régionale de Santé, envoie un message d’incitation en direction des enfants et des femmes enceintes encore sous-protégés.

La 5e vague peine à redescendre dans les Vosges. Si on observe un taux d’incidence de 558 nouveaux cas pour 100 000 habitants à l'échelle nationale, il est de 728 dans notre département.

Alors qu'à partir du 14 mars, le masque et le pass ne seront plus obligatoires (sauf dans les transports et les établissements de santé), le préfet a tenu à rappeler que chacun devra garder son libre arbitre concernant les gestes barrières en fonction des situations, lieux très fréquentés ou apparition de symptômes.

Enfin, pour terminer ce point sanitaire, on a appris que 16 % des patients accueillis ces sept derniers jours dans les 4 hôpitaux du département ont le Covid ( certains sont hospitalisés pour d’autres pathologies) et 7 personnes sont encore en réanimation au 3 mars.

A. Colombel

Photo : archives Vosges Tv

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire