Projet Box de Norske Skog Golbey : un collectif milite pour un projet « aux impacts plus acceptables »

Publié le Lundi 4 Janvier 2021

Ils se sont récemment retrouvés devant la papeterie golbéenne qui emploie 350 salariés… en marge de la concertation préalable que Norske Skog Golbey mène sur son projet de reconversion industrielle partielle (la transformation d’une de ses deux gigantesques machines à papier journal en une machine à produire du papier carton), un collectif de citoyens, d'élus et d'organisations a été créé autour du Spinalien Antoine Deltour, le lançeur d’alerte de l’affaire LuxLeaks.
Parmi les signataires de cet ‘‘appel pour la révision du projet Box’’ : les partis ou associations Europe écologie Les Verts, le PCF, Attac 88 ou encore Fabrice Pisias de La France insoumise.
Objectif selon le collectif : « Inviter les Vosgiennes et les Vosgiens à participer massivement à la concertation préalable pour exiger une information plus complète sur le projet et demander l'étude d'autres scénarios de conversion, à une échelle plus raisonnable et dont les impacts seraient plus acceptables ».
Ils regrettent en effet que « la présentation faite par Norske Skog Golbey du projet Box ne laisse pas vraiment le choix : il faut l'accepter ou laisser le site industriel disparaître ». Et dénoncent la perspective de la circulation de « 350 poids lourd par jour (+ 32 %), alourdissant de 65 % le bilan carbone de l'usine et génèrant 10 000 tonnes par an de déchets ultimes ».

Réunion de clôture ce mercredi à 19 h en direct sur vià Vosges


Des problématiques et des questions (parmi d’autres) qui seront débattues lors de l’émission spéciale que nous diffuserons en direct ce mercredi de 19 h à 20 h. Cette émission fera d’ailleurs office de réunion de clotûre de la concertation préalable, réunion qui aurait dû se tenir au centre des congrès d’Epinal mais annulée à cause des restrictions sanitaires dues à l’épidémie de Covid-19.
Pour plus d’informations sur ce projet industriel et sur la concertation, voir le site www.projet-box.fr sur lequel tout un chacun peut y déposer remarques ou questions, ainsi que par téléphone et sur les réseaux sociaux Facebook et LinkedIn.

Revoir l’émission du 23 novembre de lancement de la concertation.

Ludovic Bisilliat

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire