Rambervillers : la Fondation Bardot vient sauver des chevaux

Publié le Mardi 27 Février 2018

Il aura fallu 2 camions pour transporter ces 3 étalons et 10 juments. 13 chevaux récupérés, ce mardi matin, par la Fondation Brigitte Bardot parce qu'ils étaient, selon ses responsables, " détenus dans de mauvaises conditions de vie ".

Le problème serait, avant tout, un manque évident de place. Les chevaux en question étant placés dans des enclos exigus alors qu'il faudrait 1 hectare de terrain pour chacun d'entre eux.

La Fondation, soutenue par la SVPA de Brouvelieures, doit désormais transporter étalons et juments vers un refuge tenu secret.

Une procédure judiciaire est en cours.

Plus d'infos dans notre journal, à partir de 18h.

Anthony Sap et Elsa Hellemans

Laissez nous un commentaire

8 Commentaires

patty
publié le 27/02/18 à 12h34
Enfin ils vont pouvoir brouter et courir bravo ! à la Fondation Bardot
Margot2910
publié le 27/02/18 à 18h08
Brouter. .... A cette époque ce n'est pas trop possible....
Margot2910
publié le 27/02/18 à 18h14
1 hectare pour 13 chevaux.... Un grand paddock d'hiver quoi... En soit pas si choquant du moment où ils ont du foin en quantité et qu'ils sont en états.
Sur votre photo d'ailleurs, ce cheval ne paraît pas en mauvais état. ...
A suivre.... Mais il ne faudrait pas tomber dans l'excès de zèle comme pour l'affaire du centre équestre en Savoie ou Haute Savoie...
Et pour memo, lorsque l'on parle d'1 hectare par cheval, c'est en comptant le foin effectué sur cette même parcelle pour sa conso de fourrage l'hiver...
Si c'est juste une question d'espace, alors il serait temps d'ouvrir la porte de tous ces chevaux au boxs, enfermés entre 4 murs!!
amelie02
publié le 27/02/18 à 22h03
J'imagine bien que la fondation qui héberge plus de 700 chevaux comme indiqué dans l'article le fait sur plus de 700ha

J'imagine aussi qu'ils vont passer l'année avenir a sortir tous les chevaux enfermés dans les centres équestres, ils ont en moyenne 9m² de box et sortent a peine quelques heures par jour
un peu comme les hommes en prison !
Laura
publié le 27/02/18 à 19h19
Pour cette histoire ce n'est pas qu'une question de place, cela fait cinq ans que je passe devant tous les jours et ils disposent même pas d'un hectare pour une quinzaine et ceux toute l'année. De plus ils n'ont jamais assez de fourrage, la plus part du temps ils sont tellement maigres qu'on voit toutes les cotes !! Je suis contente que ces chevaux puissent enfin avoir une vie correcte.
Kazak61
publié le 27/02/18 à 23h30
Si on commence à prendre les chevaux dans des prés trop exiguë, les refuges seront bientôt saturé ( déjà qu'ils le sont) certains chevaux ont un réelle besoin d'être placer et finalement ils n'auront plus de place. À ce compte là ils faudrait penser au chevaux placer en box comme on y est. Il faudrait surtout punir les clubs et les propriétaires qui cravache et battent leurs chevaux pour un pas de travers.
Message écrit par un bénévole dans un refuge
Alex88
publié le 28/02/18 à 09h29
allé voir à Golbey dans un magasin game vert
à côté de noz ils vendent des animaux dans des états et conditions inadmissible. Est c'est pas la première fois j ai déjà demandé des explications à ce magasin photo ex...
Léa
publié le 28/02/18 à 14h41
C'est facile de commenter et de juger sans avoir vu ou juste en se référant aux photos. Cela fait des années que ces chevaux sont entassés les uns sur les autres, été comme hiver et dans beaucoup moins d'un hectare pour tous. Il fallait le voir pour le croire... Bravo à la Fondation il était temps!