Remiremont : mobilisation contre la suppression d’un poste de CPE

Publié le Lundi 29 Mars 2021

Enseignants, parents d’élèves et élus (dont le député Christophe Naegelen, le sénateur Jean Hingray et le maire de Remiremont Jean-Benoît Tisserand) se sont retrouvés ce lundi matin devant les grilles du lycée André-Malraux de Remiremont afin de protester contre la prochaine suppression d’un poste de conseiller principal d'éducation (CPE).
Une décision prise par le rectorat de l’académie Nancy-Metz qui, selon Nicolas Thomas, cosecrétaire de la FSU Vosges, « va à l’’encontre de l’engagement pris lors de la fusion du lycée Malraux avec le lycée professionnel de Saulxures » et s’apparente à un jeu de chaises musicales : « Cette suppression de poste de CPE répond à la demande ministérielle de supprimer quatre postes de principaux adjoints sur l’académie, dont celui du collège d’Eloyes. (…) Au mépris des fonctions et des missions, un CPE ne faisant pas le travail d’un principal adjoint, ce redéploiement va fortement impacter le fonctionnement du lycée. (…) D’autant qu’en raison de la crise sanitaire et des cours hybrides présentiel-distanciel, de plus en plus d’élèves sont suivis par le groupe de décrochage scolaire et en particulier par les CPE ».

Ludovic Bisilliat, photos DR

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire