Santé : une campagne pour lutter contre les intoxications au monoxyde de carbone

Publié le Mercredi 2 Décembre 2020

Comme chaque année, l'ARS lance sa campagne de prévention concernant les risques d'intoxication au monoxyde de carbone. Première cause de mortalité par intoxication en France, ce gaz fait chaque année près de 4 000 victimes et provoque une centaine de décès. Au cours de l'hiver dernier, 298 personnes ont été intoxiquées dans le Grand Est et deux en sont décédées.

Rappelons que le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et non irritant, ce qui le rend si difficile à repérer. Même les détecteurs à monoxydes de carbone s'avèrent parfois insuffisants pour agir à temps. Le plus souvent, ce gaz résulte d'un dysfonctionnement au niveau d'un appareil de combustion : chauffages au gaz, au fioul ou au bois notamment. L'ARS Grand Est rappelle que le moyen de lutte le plus efficace reste l'entretien régulier des appareils à combustion, des conduits de cheminée et des systèmes de ventilation.

Et si la plupart des intoxications au monoxyde de carbone ont lieu à domicile (85%) elles peuvent également avoir lieu dans des lieux publics clos ou au sein de l'espace de travail. Il faut donc être vigilant. En ce sens, l'ARS Grand Est, en lien avec les Préfectures et les conseils de prévention, mènera sa campagne de sensibilisation pendant tout l'hiver via différents supports. À commencer par le site stopmonox. 

Crédit image : Stopmonox, ARS Grand Est.

Anaïs Gall (avec le communiqué)

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire