Le Sénateur Jean Hingray s'inquiète de l'avenir de l'archèterie française

Publié le Jeudi 24 Novembre 2022

Membres de la Commission culture, de l'éducation et de la communication au Sénat, Jean Hingray et son homologue en Seine-Maritime, Catherine Morin-Desailly,  alertent sur les enjeux de la 19ème conférence des Parties à la Convention CITES (Convention sur le commerce international des espe?ces de faune et de flore sauvages menace?es d'extinction). En effet, cette 19e?me session fait l’objet d’une demande par le Bre?sil d’interdire l’exploitation et la commercialisation du Pernambouc, bois pre?sent dans le pays et utilise? pour la fabrication des archets, vitrine de l’excellence de l’artisanat franc?ais.

Sollicité par l'Ecole Nationale de Lutherie de Mirecourt, symbole du savoir-faire français en la matière, et par le Groupement des luthiers et archetiers d'art de France, Jean Hingray a réagi en indiquant que «les professionnels du secteur condamnent l’exploitation ille?gale du Pernambouc et qu’ils veillent, dans leur relation avec les producteurs, a? la bonne conservation de l’espe?ce. L’exploitation ille?gale est d’ailleurs l’argument principal du Bre?sil quant a? l’inscription a? l’annexe I de la Convention de Washington ».

Les deux e?lus centristes suivent avec la plus grande attention les de?bats de cette 19e?me Confe?rence des Parties a? la Convention CITES qui devront conduire a? un vote le 25 novembre prochain.

L. Buchler (avec communiqué)

Photo : Office de tourisme Mirecourt

 

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire