Suppression de la ligne de TGV OuiGo entre Nancy et Paris : le maire d'Epinal dénonce cette décision

Publié le Mercredi 1 Septembre 2021

La ligne de TGV OuiGo reliant Nancy à Paris devrait être supprimée d'ici à décembre 2021. Une annonce de la SNCF justifiée par le manque de rentabilité de cette ligne à bas coût, qui a rapidement fait réagir les usagers et les élus concernés. Mathieu Klein, le maire de Nancy s'oppose à cette décision ainsi que Patrick Nardin, le maire d'Epinal qui, dans un communiqué, lui a apporté son soutien plein et entier.

Incompréhensions et enclavement


Pour le premier magistrat spinalien, "cette décision motivée par des considérations financières est incompréhensible dans le contexte de relance économique actuel qui encourage le développement de nos territoires et le recours aux mobilités douces.
Mettre un terme à cette offre de service à bas coût, à peine deux ans après la clôture de la ligne ferroviaire à grande vitesse nous reliant au sud du pays, risque d'enclaver le territoire sud-Lorrain et de nuire à notre attractivité économique et universitaire. "


Et d'ajouter que cette suppression risque d'accroître les disparités avec le bassin mosellan au nord de la Lorraine qui lui connaît un développement important grâce à sa proximité avec le Luxembourg et dont la liaison TGV OuiGo avec la capitale a été pérennisée.


Patrick Nardin appelle la SNCF à "réétudier cette décision à l'aune de l'ensemble de ses conséquences potentielles et à faire primer le service public et l'intérêt des habitants et des entreprises de Lorraine."

Anne Didier

(crédit photo : creative commons)

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire