TGV Vosges-Paris : Stéphane Viry s'oppose à une suppression des dessertes !

Publié le Mercredi 2 Décembre 2020

Dans une lettre adressée au président de la République, le député vosgien Stéphane a tiré la sonnette d'alarme concernant l'éventuelle suppression par la SNCF des dessertes de TGV reliant les Vosges à Paris. À savoir, celles d’Épinal, de Remiremont et de Saint-Dié-des-Vosges. 

Ci-dessous, un extrait de la lettre adressée par le député vosgien à Emmanuel Macron :

« Cette décision est inconcevable. Elle serait véritablement insupportable pour un nombre considérable de travailleurs, étudiants, bénévoles dans les associations, dirigeants d'entreprises du département des Vosges. Ces derniers, si cette suppression de dessertes intervient, ne pourraient plus bénéficier d'un service direct de transport en train avec Paris.

Je vous rappelle que la mise en place des extensions de lignes a eu lieu il y a maintenant 13 ans, après un combat acharné des élus, au service des Vosgiens. Ce sont alors des millions d'euros qui ont été investis par les différentes collectivités territoriales, afin de pouvoir accueillir ce service.

Si la suppression de ces dessertes venait à être confirmée, je vous prie de croire que ce sont plusieurs vosgiens qui vont être impactés professionnellement et financièrement.

Aussi, je regrette que les élus vosgiens, locaux et nationaux, n'aient pas été consultés pour la prise d'une telle décision. Nous aurions ainsi pu exposer nos avis et porter à la connaissance des décideurs des enjeux liés au maintien des dessertes. L'avis des élus est important puisque ce sont eux qui connaissent le mieux leur territoire.

Lorsque vous êtes venus dans les Vosges en avril 2018, vous aviez promis de ne pas opérer de changement sur les lignes de TGV du département. Il est nécessaire de renforcer les territoires, de développer l'économie locale et redynamiser les centres-villes locaux.

J'en appelle donc à votre bienveillance, Monsieur le Président de la République, afin que vous interveniez auprès de la SNCF. Il faut que cette dernière annule sa décision de supprimer les dessertes vosgiennes en TGV. »

Photo de nos archives.

Anaïs Gall (avec le communiqué)

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire