Tentative d'infanticides : l'affaire est renvoyée en Cour d'Assises

Publié le Jeudi 17 Mai 2018

Cela remonte à mai 2016. Une mère de famille, résidant à Vagney, tente d'assassiner sa fille dans son sommeil avant de se raviser. Christelle, 44 ans vient d'apprendre que son mari la quitte et décide de mettre fin aux jours de ses enfants avant se suicider. Des actes qu'elle ne commettra heureusement pas mais elle blessera tout de même Lola, sa fille de 14 ans.

Appelée la barre mardi devant la cour d'appel de Nancy la mère de famille, en détention provisoire depuis un an a rappelé les faits. La question était alors de déterminer si Christelle avait toute sa tête ou non au moment des faits. Car depuis 2008, la justice impose que, lorsqu'il y a soupçon d'une irresponsabilité de discernement, le dossier soit renvoyé en devant la chambre de l'instruction.

Mardi, le débat a donc porté sur les 3 analyses psychiatriques réalisées par des médecins auprès de la prévenue lors de cette instruction. Deux d'entre eux, ont conclu à une abolition du discernement. Une thèse qui n'a pas été retenue par la chambre de l'instruction à l'issue du délibéré, ce jeudi après-midi. L'affaire a donc été renvoyée en Cour d'Assises, l'audience aura lieu prochainement.

Anaïs GALL

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire