Une veille vigilante sur les phénomènes discriminatoires dans les Vosges

Publié le Mardi 1 Mars 2022

C'était hier matin en Préfecture, Yves Séguy, préfet des Vosges, réunissait les membres du Comité opérationnel de lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT.

Le CORAH, créé en 2016 dans le département, constitue une instance de déclinaison opérationnelle des plans interministériels que sont d’une part le plan national d’actions pour l’égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+, et d’autre part le plan national contre le racisme et l’antisémitisme.

La plate-forme antidiscriminations lancée en février 2021 et pilotée par le Défenseur des Droits a notamment été présentée. Le site internet antidiscriminations.fr et le numéro 3928 permettent de signaler les faits et de se faire accompagner.

Le CORAH a également statué sur les projets qui seront accompagnés au titre de cette année. En effet, la DILCRAH (délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT) soutient financièrement des projets associatifs locaux dans le cadre d’appels à projets annuels, qui répondent aux objectifs et enjeux définis dans les plans de lutte nationaux.

En 2022, le gouvernement a décidé d’augmenter les crédits de la DILCRAH à hauteur d’un million d’euros, soit une hausse de 15 % par rapport à 2021. Ainsi, une enveloppe nationale de 2,3 millions d’euros sera consacrée en 2022 à ces projets, à laquelle vient s’ajouter cette année un bonus ruralité à hauteur de 150 000 € pour accompagner les actions à destination des personnes LGBT déployées dans les territoires ruraux.

L’enveloppe allouée au département des Vosges pour financer des projets au titre de l’appel à projets locaux 2021/2022 est de 15 000€, soit une augmentation de 15 % également par rapport à l’enveloppe de 2021.

Les services de l’État et ses opérateurs, les collectivités territoriales, les partenaires associatifs et religieux, les acteurs engagés de la société civile dans son ensemble, maintiennent dans le département des Vosges une veille vigilante sur les phénomènes discriminatoires, quelles que soient les formes qu’ils prennent, pour combattre les actes de haine au quotidien.

Photo : Préfecture des Vosges

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire