Violences et dégradations à Epinal : deux individus interpellés et présence policière renforcée

Publié le Jeudi 21 Juillet 2022

Dans le cadre de l’enquête sur les violences envers les policiers et les dégradations matérielles (mini-bus incendiés, abribus et panneaux publicitaires cassés, feux de poubelle) sur le plateau de la Justice à Epinal menées la nuit de samedi à dimanche dernier par une trentaine de personnes cagoulées (notre reportage diffusé ce lundi), deux jumeaux mineurs et un majeur ont été interpellés par les policiers ces mardi et mercredi, interpellations rendues possibles notamment grâce aux caméras de vidéoprotection infrarouges et au recueillement de témoignages.
L’un des jumeaux a été mis hors de cause et donc relâché, l’autre a été présenté à un juge des enfants. Le majeur a été présenté ce mercredi à un substitut du procureur pour une future convocation devant le tribunal correctionnel.

L’enquête toujours en cours

Depuis le début de la semaine, les policiers sont sur deux fronts. D’une part, ils poursuivent donc l’enquête (avec notamment un travail réalisé sur la téléphonie), enquête qui mènera certainement à d’autres interpellations.
Ils sont, d’autre part, présents en nombre sur la place d’Avrinsart et ses alentours. « Lundi soir, mardi soir et mercredi soir, une quinzaine de policiers d’Epinal ont réalisé des contrôles et des relevés d’identité » nous a précisé le commissaire divisionnaire Antoine Bonillo, directeur départemental de la sécurité publique. « Des effectifs renforcés mardi et mercredi par une dizaine de policiers venus de Meurthe-et-Moselle et de Moselle. L’ambiance était tendue. Nous étions équipés de chiens de défense donc il n’y a eu aucune confrontation. Et ces opérations seront réitérées autant que besoin les prochains jours ».

Ludovic Bisilliat

Laissez nous un commentaire

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire